Le yoga à Saintes avec ATHOMEYOGA - Cours, stages et ateliers 06 41 57 60 29

Yoga Saintes

  • logo athome yoga saintes

    Pour aller plus loin...

Méditation, Inspiration et Réfléxion

Le Yoga, une philosophie

Le Yoga, une philosophie

« Le yoga n’est pas une thérapie ni une gymnastique, c’est une philosophie porteuse du sens de la vie qui permet, dans un monde en total bouleversement, d’aller à l’essentiel », souligne Isabelle Morin-Larbey, présidente de la Fédération nationale des enseignants de yoga (FNEY). Née il y a des milliers d’années en Inde, le Yoga signifie « relier, unir, joindre » et implique la personne tout entière en réunifiant le corps, l’esprit et le cœur. Les postures du yoga (asanas) et les exercices de respiration (pranayamas) permettent de fortifier les points d’appui physiques et respiratoires et de retrouver un axe, avec aisance et fermeté.

« Aujourd’hui, le bien-être représente tout un marché. Il nous faut donc transmettre et transmettre encore, continuer d’œuvrer pour que chaque personne ait la possibilité de discerner ce qu’est une pratique authentique, ancrée dans son éthique, d’une autre, vouée à la performance gymnique ou à l’esthétisation. »
Les origines du Yoga Extraits du "Monde du Yoga", le site de référence du Yoga en France.

Les Origines du Yoga...

Le mot « Yoga » vient d’une très ancienne racine sanskrite, « jug » qui signifie relier, joindre, unir, mettre ensemble, notamment le corps, le cœur et l’esprit. Tout le travail tend à unifier l’être humain en le mettant en relation avec son intériorité.

L’Inde est la terre d’origine du Yoga : son histoire est étroitement liée à celle de la civilisation indienne. C’est une discipline élaborée depuis la plus lointaine antiquité pour aider les êtres humains à traverser la souffrance, et trouver l’unité et la joie dans leur corps et leur âme. Le yoga fait partie de l’un des six systèmes philosophiques majeurs de l’Inde. C’est un darsana, terme qui veut dire porter un regard sur le monde.

Les premiers textes qui l’abordent sont les Upanishads, conçus dans des écoles de sagesse qui se sont développées à partir du VII° siècle avant Jésus-Christ. Dans ces textes, les sages font part d’expériences d’immobilité méditative ou de l’attention portée au mouvement du souffle. C’est une conception très « mystique » des rapports entre le corps et l’esprit qui se développe.

Le Yoga apparaît ensuite dans toutes les littératures spirituelles de l’Inde, où il désigne toujours des formes de discipline qui unissent le corps et l’esprit, l’homme et l’univers, l’humain et le divin… tout ce qui peut être « joint » pour procurer un état de bonheur, de plénitude ou de libération, rendant complémentaire ce qui peut sembler être opposé (le jour et la nuit, la lune et le soleil …)

Aux alentours de notre ère (IIème siècle avant et IIème siècle après J.-C.), une synthèse philosophique donne au Yoga sa structure classique, au travers d’un ouvrage qui fait référence : les Yoga Sûtras, attribués à Patanjali.

Le Yoga s’est diversifié selon les contextes dans lesquels il est pratiqué. On peut distinguer cinq grandes « voies ». Tout d’abord, il accompagne l’être humain dans sa vie quotidienne, en l’aidant à poser les principes de l’ « acte juste », ou « désintéressé » : c’est le Karma-Yoga, ou « Yoga de l’action ». On le rencontre aussi associé à des courants religieux et spirituels, à l’intérieur de l’hindouisme ou du bouddhisme, où il permet de se rapprocher de la divinité : c’est le Bhakti-Yoga ou « Yoga de la dévotion ». Il affine l’intelligence la plus subtile, celle des réalités considérées comme au-delà du naturel, et est alors appelé Jnâna-Yoga, ou « Yoga de la Connaissance ». Des recherches spécifiques concernant le corps, le souffle, les énergies, ont été développés et nous ont donné la forme du yoga la plus connue et pratiquée en occident, le Hatha-Yoga. La cinquième voie regroupe les quatres précédents, c’est le Raja-Yoga, la voie royale où toute les possibilités de l’être humain sont réunies et explorées.

Aujourd’hui, les nombreuses traditions de Yoga, qui n’ont cessé d’évoluer au fil des générations, continuent d’être très vivantes en Inde. Certains enseignants sont de véritables maîtres spirituels, d’autres sont simplement des professeurs de Yoga, sans autre ambition que de proposer une hygiène psycho-corporelle adaptée à la vie actuelle. Souvent moins pratiqué qu’on ne le pense par les indiens, le Yoga se développe de plus en plus, parfois comme une gymnastique qui a toujours fait partie de leur culture, à l’école notamment, ou bien comme une activité préventive à toute forme de maladie. Mais il faut souligner qu’ils sont nombreux à le faire dans une perspective spirituelle, pour se « libérer » des conditionnements de l’existence.

Le Yoga en Occident...

Les Yogas indiens sont très variés ; autant de maîtres, autant d’interprétations d’une base commune faite de postures, d’exercices respiratoires, de techniques de concentration, de méditation. Pendant des siècles, les Indiens ont découvert et affiné de nombreux moyens pour parvenir à la sérénité. Cela peut aller de la simple détente jusqu’à une recherche spirituelle intense, aspirant à ce que l’on appelle la « libération ».

Nous avons recueilli ces diverses formes de Yoga en Occident. Généralement, elles sont transmises soit par un maître indien, soit par ses élèves occidentaux qui eux mêmes diffusent ces enseignements originaux, par le biais de cours ou de séminaires. Le Yoga peut en effet beaucoup apporter dans notre monde moderne où les conditions de vie créent de nombreux déséquilibres qui peuvent être utilement compensés par une harmonie du corps et de l’esprit.

Qu’est-ce qu’un « Yoga de qualité » ?

C’est en 1986, lors d’un séminaire de Formateurs d’enseignants qu’une définition du Yoga a été élaboré. Elle tend à être la plus complète et la plus fidèle possible à l’esprit de cette discipline, cherchant à transcender les différentes méthodes pédagogiques, tout en leur gardant leur originalité.
« Le Yoga est une démarche globale et expérimentale qui s’appuie sur un ensemble de techniques spécifiques et qui se réfère à la tradition de l’Inde.
Il tend, par une prise de conscience progressive, à l’harmonisation des facultés corporelles, affectives, mentales et spirituelles de l’être humain.
Pratiquer des postures et des respirations dans un état de détente et de concentration avec conscience et respect des limites de son corps conduit à une autogestion de son potentiel physique et psychique.
Les effets se traduisent d’abord par un mieux-être, une plus grande disponibilité, une meilleure efficacité dans l’action.
Le Yoga tel que nous l’enseignons n’est pas la sagesse, mais une préparation à la sagesse.
L’enseignant de Yoga acquiert une compétence dans le cadre d’une école spécifiquement structurée pour la transmission de cette discipline ».
Cette définition avait été complétée par des commentaires qui voulaient préciser clairement les profondes caractéristiques du Yoga, en insistant sur son caractère expérimental décrit comme un « travail sur soi à médiation corporelle, se référant à une tradition et à son éthique ».

De vous à moi... Par Fabienne Castagna
Au commencement, ce pressentiment, c'était de renaître dont il devait s'agir.
Aujourd'hui, je confirme contente que le yoga a bien agi une voie de renaissance en conscience.

Plus que cela, cette rencontre merveilleuse a rétabli le dialogue entre la personnalité extérieure et la nature profonde, le yoga a réveillé la source originale et restauré le souffle vital de l'élan créateur.
"Comme le paysan rompt la digue qui empêche l'eau de couler sur ses terres, , l'élimination des obstacles est à l'origine de toute transformation" Patanjali 3è Sutra du Chapitre IV.
La relaxation puis l'installation progressive dans Shavasana autorise l'abandon de soi. Par la réunification de l'être dispersé qu'il opère, le yoga ouvre au pardon. La transmission des préparations préliminaires à la séance de yoga et leurs répétitions favorisent l'ouverture à ce désir de vivre et à cet état de grâce.
Les balbutiements de cet éveil à une nature essentielle me renvoient naturellement à cette "intelligence du coeur" chère au yoga. La posture de l'arbre est ce réveil tranquille de l'enfant endormi qui retrouve l'équilibre de son arbre intérieur.
Des fils invisibles des Yoga Sutras au poème épique de la Bhagavad-Gita, j'écoute à coeur ouvert la parole vivante dans le ressenti de ce qui est respiré et de de ce qui est inspiré, la vie dans ses moindres pulsations nous révélant à " la merveille de notre être intérieur", reliée à ma présence au monde.
Je fais une expérience de la vérité et m'engage sur la voie du rythme, dans l'accueil de mon propre rythme. Ce retour au sujet. Laisser faire! Être au monde, enfin, le dire.
C'est là peut-être l'allégorie de la liberté...

Pascale Brun, une de mes enseignantes de L'EFY à Paris dans la lignée Dürckeim, m'avait dit :
« On ne choisit pas d'être professeur, un jour, on vient te chercher et tu donnes ton premier cours ! »
D'autres diront que c'est le destin...
En vérité, je suis ravie que la prophétie se soit réalisée aussi simplement comme une évidence, un appel, de fait un encouragement à la pratique et à l'étude pour soi et pour les autres.
Je suis là - à l'écoute - en confiance – je m'en remets à mon intuition et à ma créativité. Avec en soutien une autre belle parole donnée par Isabelle Morin-Larbey, présidente de L'EFY à Paris, au café de la gare de Nantes, il y a quelques années de cela :
« On enseigne le mieux ce qu'on a le plus besoin d'apprendre ! »
C'est sans doute là quant il s'agit de transmettre à son tour ce qui nous a été enseignés que viennent à la rescousse toutes les consignes et autres préventions, toutes les incitations et retenues, les dits et les non-dits, les intentions, les attentions, les silences, le silence de tous ceux qui nous ont accompagnés le temps d'une formation et qui nous accompagnent encore au quotidien dans la pratique et dans l'enseignement.

Le temps de le dire, il faut le dire, il sera toujours temps de revenir à Soi.
Au commencement, ce pressentiment, c’est par la pluralité de nos échanges et de nos pratiques que la voie du Yoga sera empruntée Joyeusement.
Parce que nous partageons un intérêt et une pratique commune autour du Yoga avec nos histoires particulières et uniques.
Parce que le Yoga parle à travers nos corps, à nos coeurs, nous révélant à la merveille de notre être intérieur, en pleine lumière.
Rendre Grâce !
Les pratiques du Yoga et de la Méditation réconcilient à la source, au centre. Les masques et les résistances cèdent à la faveur de l’expression de l'être sensible favorisant l’ouverture à ce désir de vivre, insufflant de fait le courage de prétendre aux beautés et bontés du monde.
En écho aux bruissements d’ailes intérieures de l’enfance, s’autoriser des passerelles et filiations inattendues, comme un jeu, éprouver notre présence au monde, ensemble, unis en Yoga, lancer un appel, tenter des expériences !
Laisser faire ! Être au monde, enfin, le dire.
Plus tard, je serai l'arbre au sud, une heure durant la lune.

Fabienne

Le Yoga prénatal
En Orient comme en Occident, on a compris la valeur des exercices de Yoga pour faciliter la naissance d’un enfant, en particulier s’agissant du contrôle de la respiration, des muscles et de la relaxation.
Comme une fleur ouvre ses pétales à la lumière, la femme enceinte ouvre son corps à l’enfant et son esprit à l’infini. L’émerveillement de cette rencontre s’épanouit grâce à l’écoute intérieure affinée par la pratique du Yoga.

Pour l’enfant « Naitre en Yoga », signifie venir au monde dans la matrice d’une femme pleinement lucide du jeu cosmique de la naissance, imprégnée d’amour, d’oubli de soi, d’ouverture à l’autre.
Pour la mère, « Naître en Yoga », c’est s’ouvrir de l’intérieur, s’éveiller à la Connaissance, conquérir la liberté.

Médecins physiothérapeutes, sages femmes et infirmières prennent de plus en plus conscience de l’importance de la respiration Yogique, qui est l’aspect le plus étroitement lié à la naissance; c’est aussi l’élément fondamental de la pratique des asanas ou postures.

Selon la science de la respiration, la douleur de l’enfantement est moindre et le sang davantage oxygéné lors de l’accouchement. En effet, le rythme et la régulation de la respiration agissent sur la quantité et la qualité d’air absorbé, qui déterminent l’approvisionnement en énergie vitale de l’organisme. Les muscles sont alors nettoyés, leurs tensions éliminées, leurs fibres se relâchent, absorbent davantage d’oxygène, la fatigue physique et mentale se dissipent.

Outre son effet relaxant au niveau du mental, la respiration comporte aussi de nombreux bienfaits physiques: action sur le système nerveux, stimulation de la digestion et de la circulation sanguine. Les postures de Yoga ainsi réalisées au rythme de la respiration ont elles même des effets thérapeutiques que la science moderne a clairement démontrées.
Grâce au Yoga prénatal ... la femme enceinte se prépare dans la sérénité à son rôle de mère; elle prend conscience de la richesse de l’énergie vitale de l’expérience qu‘elle vit à mesure que se développe en elle la vie foetale.
Comment cultiver la félicité dans la pratique du Yoga
Un poème sans rasa est comme une mangue sans jus. Dans nos vies, certaines activités sont des choses qui doivent être « finies » avec des objectifs qui doivent être remplis. Il n’est pas rare de penser que la félicité sera obtenue lorsque nous aurons achevé un certain nombre de taches ou lorsqu’un événement sera passé.
Or, c’est bien souvent sur ce même modèle que l’on s’engage dans une séance de yoga : c’est lorsque une pratique spécifique est accomplie (enchainement, postures ou contrôle du souffle) que l’on peut expérimenter si ce n’est de la félicité, tout au moins un certain mieux être.
Ainsi, que ce soit pour stimuler l’énergie vitale ou pour apaiser le corps afin de le préparer à l’assise méditative, chacun des composants de la séance de yoga est souvent appréhendé comme un moyen pour parvenir à autre chose que lui-même. Les postures (âsanas) peuvent ainsi devenir des taches qui, à l’instar de celles de la vie, doivent être accomplies. Il peut même arriver de vouloir à tout prix faire une posture et d’être prêt à lutter contre le corps afin de l’obtenir ou de la tenir le temps souhaité.

Mais si l’on focalise trop sur la réalisation de la posture, soit comme un moyen vers autre chose, soit comme un but à atteindre, on finit par ne pas savourer le processus qui nous y mène.
Tout comme dans la vie quotidienne où, au nom de la félicité et de sa quête, l’existence peut parfois devenir affligeante, il arrive que la pratique du yoga devienne mécanique et sans saveur. Même si le yoga demande de la persévérance et de l’enthousiasme, personne n’est à l’abri de moments de doute, de découragement, où la pratique devient insipide.
Les théoriciens de la danse indienne expliquent qu’une danse peut être techniquement brillante mais dépourvue d’émotion et donc, manquer son but, lequel consiste à faire jaillir le « gout » (rasa) dans le cœur du spectateur. De la même manière, une posture de yoga parfaitement exécutée mais accomplie comme un devoir en peut rater une cible.

C’est précisément à ces moments-là que la notion d’ânanda, telle qu’elle est entendue ici, une joie à la fois physique et spirituelle, peut devenir une clé contre la mécanisation et la routine dans la pratique des postures.
Mais, comment l’intégrer dans sa pratique ? Peut-on cesser d’utiliser le corps ou la respiration et pratiquer le yoga sans aucun but, sans aucune ambition, même pas celle de « bien faire » les postures ? Ne faudrait-il pas cesser de « faire » du yoga et envisager sa pratique plutôt comme un « non faire » ? Est-il possible de pratique le yoga, non pour ce qu’il procure in fine mais simplement pour la joie d’un rendez-vous quotidien et agréable avec son corps ?

Intégrer ânanda dans la pratique de yoga impliquerait de concevoir la posture non comme un but en soi, ni comme un moyen mais comme un cheminement joyeux. La pratique serait ainsi dénuée de toute tension. Il s’agirait alors de célébrer davantage chaque geste qui nous conduit vers elle. Cela demande un processus lent qui requiert un relâchement permanent. Le yoga demande, en effet, l’abandon des schémas posturaux fondés sur l’effort.
Ce processus ne peut être déclenché que par le désir d’aller toujours au-delà de tout ce que l’on avait cru comprendre, renonçant, le cas échéant, à certaines de nos certitudes. Ainsi pratiquée, la posture peut devenir ce vécu paradoxal où l’intelligence, encore présente mais acceptant son propre effacement temporaire, émerge d’une curiosité joyeuse qui n’impose pas son autorité. Le corps peut alors s’alléger et s’élargir encore et encore, dans une nouvelle manière de danser avec la respiration, dépourvue d’effort, sans tension. La posture mènerait ainsi à quelque chose que le corps sait déjà : la félicité sensorielle comme expression de la félicité spirituelle.

C’est dans ce sens que la notion d’ânanda peut offrir un baume tonifiant pour vivre la pratique du yoga comme une expérience essentiellement joyeuse. Sans ânanda, l’existence est sèche et sans saveur. La notion d’ânanda redonnerait alors du gout à la vie. Savourer le rasal ânanda nous permettrait de savourer l’essence même de la vie, dans un état de satisfaction joyeuse, en s’impliquant totalement et à chaque instant dans nos actes.
Au lieu d’être simplement présent à l’écoulement de la vie, il s’agirait d’être conscient de la réalité fluide de l’existence. Cette essence savoureuse est présente en nous tous, à condition qu’on lui donne l’opportunité de fleurir. Alors, les questions cessent, la peur s’évanouit, ânanda rayonne.

In Revue Française de Yoga, Ananda Ceballos.

Yoga en entreprise : le bien-être au bureau

Les cours de YOGA EN ENTREPRISE sont de plus en plus populaires. De nombreuses entreprises ont désormais pris conscience des bienfaits du Yoga sur leurs collaborateurs. 
Unanimes, les employés et les employeurs constatent des aptitudes positives, des performances au travail qui se révèlent au quotidien : amélioration de la productivité, meilleure concentration, réduction considérable du niveau de stress.
1 travailleur sur 4 souffre de stress et les études indiquent qu’il est à l’origine de 50 à 60% de l’absentéisme.
Le stress coûte cher aux entreprises en termes de souffrance humaine et de réduction des performances économiques.

Vous êtes soucieux du bien-être de vos collaborateurs et souhaitez organiser des cours de Yoga réguliers au sein de vos locaux ou simplement une journée d’équipe ou encore un séminaire d'entreprise ?

Yoga en entreprise: 3 propositions

- Cours collectifs de Yoga 
- Initiation au Yoga sur chaise
- Accompagnement personnalisé pour les responsables
- Séances de respiration et méditation

Pour vos salariés

Vous souhaitez organiser des cours de Yoga réguliers au sein de vos locaux ou simplement une journée d’équipe ou encore un séminaire d’entreprise ? Contactez-nous !

Bien-être au bureau

Amener du calme et de la créativité au bureau, renforcer la cohésion entre collègues, favoriser la concentration, la productivité et améliorer l’état de santé général de vos collaborateurs… Voici tout ce que peut apporter le Yoga en Entreprise. Le Yoga permet d’agir aussi bien au niveau physique qu’au niveau psychologique .

Quelques uns des bienfaits physiques les plus notables

Grâce aux postures, le corps retrouve sa mobilité et sa vitalité. Les muscles sont étirés, assouplis, tonifiés et la musculature profonde est renforcée (notamment celle qui soutient le dos). Les organes internes, le système nerveux et le système digestif entre autres sont relaxés. Lors des cours, il est souvent donné des conseils posturaux applicables aux différents métiers de votre entreprise (comment bien s’asseoir au bureau par exemple, pour éviter le mal de dos)

Mais les postures ne sont que la partie émergée du yoga : elles sont accompagnées par un travail sur le souffle et sur l’attention qui apportent des bienfaits psychologiques . En habitant pleinement et consciemment son corps, chaque pratiquant de yoga développe une qualité d’attention et de concentration propre à amener le calme et la détente. Les exercices de relaxation développent quant à eux la confiance en soi et la sérénité.

En bref, grâce à une pratique régulière, le yoga en entreprise permet de...

– prévenir les maladies professionnelles musculo-squelettiques (lombalgies, douleurs cervicales notamment) ou réduire leurs symptômes.
– permettre la correction de mauvaises postures liées aux différents métiers par une conscience accrue du corps
– améliorer la concentration
– augmenter la créativité
– améliorer les relations humaines
– amener une gestion du stress
Yoga en entreprise : nos propositions

Yoga en entreprise, NOS propositions

Cours de yoga en collectif
( Tous niveaux )

  • Pratique du Hatha Yoga
  • Relaxation
  • Respiration
  • Etirements
  • Enchainements dynamiques
  • Travail postural
  • Méditation.

Initiation au yoga sur chaise
(Tous niveaux )

  • Initiation en groupe à différents exercices de Hatha Yoga (postures, respiration, méditation)
  • à pratiquer sur sa chaise de bureau
  • à tous moments de la journée
  • dans une quasi-parfaite discrétion 😉.

Accompagnement personnalisé

En réponse aux besoins spécifiques de la personne.
Idéal pour Dirigeants et Managers.

Procédés:
  • Travail sur l’alignement, la musculature profonde et le redressement dorsal.
  • Etirement musculaire, ouverture thoracique, centrage et ancrage.

Objectifs:
  • Prévenir et soulager les douleurs liées à la posture au bureau
  • Retrouver une posture assise confortable et juste pour le corps
  • Travailler sur la gestion du stress et en réduire les symptômes
  • Développer la souplesse physique et mentale
  • Acquérir et renforcer la force physique et mentale

Séances de respiration et méditation

Découverte et approfondissement de la méditation au travers de différentes techniques mentales et respiratoires. En pratique, vous avez besoin pour faire du yoga au bureau :
  • La pratique ne nécessite aucun pré-requis
  • Vous disposez d’un espace pour recevoir au minimum 5 personnes.
  • Une tenue souple et un tapis de gym ou une grande serviette de bain…
  • Une chaise, tout simplement!

Relaxation, Respiration et Citations

" Dans la Région du Coeur, il y a un Lotus à Huit pétales, au Centre de ce Lotus un Cercle où se trouve l’Ame qui est Lumière.

Lorsque l’Ame se repose au centre même de ce Lotus, elle sait tout ce que l’on peut savoir, elle chante, elle danse, elle enseigne et crée la Joie ".
Extrait de La Dhyânabindu Upanishad, traduction Jean Varenne.
« C’est impossible, dit la fierté
C’est risqué dit l’Expérience
C’est sans issue dit la raison,
Essayons murmure le coeur !»

William Arthur Ward


De temps à autres les nuages accordent une pause à ceux qui contemplent la lune...

Basho Haïkus
Anthologie préfacée par Yves Bonnefoy


« Pour qui est bon, Le monde est bon ! »

Proverbe indien


Voir un univers dans un grain de sable,
Et un paradis dans une fleur sauvage,
Tenir l'infini dans la paume de la main,
Et l'éternité dans une heure .

William Blake

Sur le chemin menant à la lune je me retourne.
Je t’aperçois et ne cesse de m’émerveiller sur ta somptueuse beauté, bulle d’eau qui flotte sur l’océan de l’espace immense.
Tu es la Terre, tu es la planète verte éclatante et superbe, pourtant si fragile.

Je me découvre en toi, moi qui marche dans la pleine conscience sur le chemin de terre bordé d’herbe fraîche.
Mes pieds font une promesse à la Terre.
Mes yeux embrassent l’heure matinale.
Je m’installe dans la paix de l’instant présent.
Les feuilles d’automne tombent et recouvrent le chemin déroulant le tapis de la marche méditative.

Hésitant, I’écureuil se cache derrière le tronc de l’arbre, il me considère de ses yeux teintés d’un peu de surprise, puis se lance à la cime de l’arbre pour disparaître derrière une touffe de feuilles.

Je vois le ruisseau limpide se glisser entre les fentes des rochers blancs.
L’eau rit aux éclats, les pins sifflent, ensemble ils célèbrent une matinée de paix.

Thich Nath Hanh

Téléchargez le formulaire d'inscription dès maintenant et consultez le planning pour trouver le cours qui vous convient !

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour tout renseignement ou question.

Inscription & Rendez-vous
SAINTES et alentours

06 41 57 60 29

Suivez-nous !